Le collège

Conseil d'administration
Commissions
Statuts
Adhérents
Adhésion

Les formations

Agenda national
Agenda régional
Cas cliniques
Cas radiologiques
Les protocoles

Actualités

Les news
Alertes sanitaires
Les textes (décrets...)
Grandes manifestations

Les liens

Urgences et SAMU
Sociétés savantes
Collèges de médecine
Organismes
Références universitaires

Webmasters

Contacter webmasters

Nouveautés 

A noter: 13 déc. 07 Ploërmel -TC grave-



Le RDV du collège

A voir en page "agenda régional"



Les alertes sanitaires



Alerte InVS

Date de publication sur le site SFMU : 14/08/2008
Cas de botulisme dans une même famille d’Ille-et-Vilaine

Deux cas graves de botulisme hospitalisés en réanimation nous ont été signalés par la DDASS d’Ille-et-Vilaine.

Les autorités sanitaires et vétérinaires ont lancé toutes les investigations nécessaires pour tenter d’identifier formellement les causes de cette intoxication. Concernant les aliments consommés par les deux victimes, une suspicion pèse sur plusieurs produits industriels de distribution nationale, dont un plat mexicain « fajas enchilladas » de la marque « Companeros ».

La direction générale de la santé vous demande de signaler à votre DDASS tout patient présentant ou ayant présenté, depuis début juillet 2008, des signes évocateur d’une intoxication botulinique, même mineurs (diplopie, dysphagie).

Vous pourrez trouver des informations complémentaires sur :
http://www.sante.gouv.fr
http://www.sante.gouv.fr/htm/dossiers/botulisme/accueil.htm
http://www.invs.sante.fr/beh/2007/29_30/

Références :

http://www.sante.gouv.fr
http://www.sante.gouv.fr/htm/dossiers/botulisme/accueil.htm
http://www.invs.sante.fr/beh/2007/29_30/

Alerte jeux olympiques
(posté 06/08/08)

Les Jeux Olympiques et Paralympiques auront lieu du 6 août au 17 septembre 2008 à Pékin ainsi que dans 6 autres sites chinois (Quingdao, HongKong, Tianjin, Qinhuangdao, Shenyang et Shanghai). Il est prévu que 10 500 athlètes venant de 205 pays et territoires participent aux Jeux qui, selon le comité d’organisation, devraient attirer 2 à 6 millions de spectateurs dont environ 500 000 étrangers.

Comme pour tout grand rassemblement de population, les risques sanitaires peuvent être majorés pendant cette période. Suite à une saisine de la Direction Générale de la Santé, l’Institut de Veille sanitaire (InVS) s’est vu confier la surveillance de cet événement. Celui-ci survenant hors de France, il s’agit d’identifier des phénomènes émergents susceptibles d’affecter les ressortissants français en Chine ou d’être à l’origine de l’importation inhabituelle de cas en France.

Dans le cadre de la surveillance des pathologies importées en France, l’InVS sollicite votre collaboration et vous demande de bien vouloir signaler tout événement sanitaire grave ou inhabituel survenu en France entre le 4 août et le 19 septembre, chez une ou plusieurs personnes ayant voyagé en Chine ou ayant été en contact proche avec une personne ayant voyagé en Chine pendant cette même période. Cela peut être au moins 1 cas d’une pathologie présentant des critères de gravité importants (mortalité, morbidité, transmissibilité, virulence, nouvel agent en cause) ou la présence de cas groupés (même pour une pathologie présentant des critères de gravité modérés).

Pour tout signalement, appelez l’InVS au 08 20 42 67 15.


Alerte DGS

Alerte HBPM 
(10/04/2008)
Des effets indésirables graves (de nature allergique) ont été observés aux Etats-Unis et en Allemagne à la suite de l'administration intra-veineuse d'héparine sodique, fabriquée à partir de matière première d'origine chinoise. Les analyses faites sur les lots concernés ont montré la présence d'une substance anormale (chondroïtine persulfatée). L'Afssaps a décidé, par mesure de précaution, malgré l'absence de tout signalement d'effet indésirable grave en France, le retrait des lots contaminés d'héparine sodique de même origine que ceux retirés en Allemagne.
Les héparines de bas poids moléculaire (HBPM) sont fabriquées à partir d'héparine sodique, et le mode de fabrication ne permet pas d'éliminer cette substance anormale.
L’enquête en cours sur les HBPM, conduite avec les fabricants par l’AFSSAPS, a permis d’identifier deux HBPM fabriquées avec une matière première d’origine chinoise : l’Enoxaparine (constitutive du Lovenox®) et la Dalteparine (constitutive de la Fragmine®) ; une contamination par la chondroïtine persulfatée n'a été retrouvée que sur certains lots d’Enoxaparine.
L'Afssaps recommande, par précaution et dans l'attente des résultats consolidés :
- de limiter l’usage des HBPM à la voie sous-cutanée, cette voie n'étant pas associée à la survenue des effets indésirables graves cités ci-dessus ;
- de prévoir le remplacement de l’Enoxaparine par une autre HBPM (Fraxiparine®, Fraxodi®, Innohep®, ou Fragmine®), en cas de nécessité d’administrer une HBPM par voie intra-veineuse dans le cadre de l’AMM (hémodialyse).

Vigilance sur les héparines de bas poids moléculaire - message actualisé
10 avril 2008
La poursuite des investigations en cours sur les héparines potentiellement contaminées par la CP met en évidence l’absence de contamination de l’Enoxaparine (Lovenox ®) conditionnée en flacons de 30 000 UI.
En conséquence, l’Afssaps complète ses recommandations, dans l’attente de résultats consolidés :
limiter l’usage des HBPM à la voie sous-cutanée, cette voie n'étant pas associée à la survenue des effets indésirables graves cités ci-dessus
en cas de nécessité d’administrer une HBPM par voie intra-veineuse, prévoir sauf urgence vitale immédiate le remplacement de l’Enoxaparine (sauf celle conditionnée à 30 000 UI anti-Xa/3ml) par une autre HBPM : nadroparine (Fraxiparine®), tinzaparine (Innohep®), ou Dalteparine (Fragmine®) ou par de l’héparine sodique. L'autorisation de mise sur le marché de la spécialité Fraxodi® (nadroparine) ne prévoit pas la voie d'aministration intra-veineuse.

Alerte rage canine et recherche de personnes exposées
DGS 29 février 2008

Un chien de la commune de Grandpuits en Seine et Marne a été reconnu atteint de la rage le 26 février 2008. Sa période de contagiosité s’étend du 01 février au 19 février 2008 (date de la mort du chien). L’enquête vétérinaire est toujours en cours en Seine et Marne, dans le Calvados et dans le Gers. Les premiers résultats indiquent que 2 autres chiens sont très fortement suspects d’avoir été atteints de rage : L’un est mort le 12 novembre 2007 à Auch dans le Gers et était contagieux entre le 22 octobre et le 12 novembre 2007. L’autre est mort le 05 janvier en à Grandpuits en Seine et Marne et était contagieux entre le 15 décembre 2007 et le 5 janvier 2008. Une campagne de communication invite depuis le 28 février les personnes ayant pu être mordues, griffées ou léchées sur peau lésée ou muqueuse par un de ces 3 chiens à se faire connaître. Il n’est pas exclu que d’autres animaux non encore identifiés soient actuellement porteurs du virus de la rage, notamment dans ces trois zones géographiques auxquelles s’ajoute celle de Tarbes (Hautes Pyrénées) selon les derniers résultats de l’enquête en cours.

Vous pourrez donc être amenés à voir en consultation des personnes ayant eu un contact potentiellement contaminant (morsure, griffure, léchage sur muqueuse ou peau lésée) avec un animal de statut sanitaire inconnu, à ces dates et notamment dans ces départements. Il convient de diriger de tels patients vers un centre antirabique, l’ensemble des centres français ainsi que les hôpitaux ayant été informés de l’événement. Enfin, vous pourrez trouver des informations complémentaires (dont adresses des centres antirabiques et communiqués de presse) sur les sites de l’InVS (www.invs.sante.fr ) et du Ministère de la santé, de la jeunesse et des sports (www.sante.gouv.fr).


Alerte SAMU Mondial posté le 27/10/07